Les rivières du plateau et des coteaux

Des rivières artificiellement alimentées. Avec la formation du plateau de Lannemezan les eaux pyrénéennes...

Les rivières du plateau et des coteaux

Des rivières artificiellement alimentées.

Avec la formation du plateau de Lannemezan les eaux pyrénéennes ont été détournées vers l’est (La Garonne) et vers l’ouest (L’Adour).
Au nord, les cours d’eau bénéficient pas des eaux de montagne et seules les eaux de pluie viennent les alimenter par ruissellement.
Les débits naturels de ces rivières gasconnes sont dépendants des caprices métérologiques, accentués par l’imperméabilité des sols argileux.

 

Le système Neste.

Il fallut attendre le Second Empire et les grands travaux qui le caractérise, pour qu’une solution soit trouvée.
L’ingénieur MONTET eut l’idée de détourner une partie des eaux de la Neste (ruisseau de montagne affluent de la Garonne) et de l’utiliser pour alimenter artificiellement les cours d’eau gascons.
Pendant 14 ans, entre 1848 et 1862, hommes et mulets unirent leurs efforts pour construire un canal entre Beyrède-Sarrancolin et Lannemezan, le long de la vallée d’Aure.
Comme ce canal prenait son eau dans la Neste, une rivière affluent de la Garonne, il prit aussi son nom, et ce fut le Canal de la Neste.

 

Ce canal d’une longueur de 28 km achemine l’eau de manière gravitaire, grâce à une faible pente, de 23 mètres environ, de Sarrancolin, lieu de prise du canal jusqu’au plateau de Lannemezan où la plupart des cours d’eau gascons prennent leur source. Afin de répondre au développement des activités humaines (Industrie et agriculture), aux besoins en eau potable et de salubrité.

 

Le canal de la Neste permet de transiter 14m3/s sur ses ouvrages de restitution

 

Diapositive1

 

 

Ces rivières sont des affluents de la Garonne qu’elles rejoignent bien plus en aval, au sud de Toulouse.

Seul le Bouès à l’extrême ouest est un affluent de l’Arros qu’il rejoint au Nord-Ouest de Marciac (32) ; l’Arros rejoint ensuite l’Adour quelques kilomètres plus loin.

Alimentation de la riviere Gers, par le canal de la Neste.

Alimentation de la riviere Gers, par le canal de la Neste.

Le Gers, rivière alimentée par l'eau du canal de la Neste

Le Gers, rivière alimentée par l’eau du canal de la Neste

                                                       

17  rivières réalimentées :

 

essai2Le canal de la Neste réalimente directement cinq rivières situées sur le plateau de Lannemezan

Save, Gers, Baïse orientale (Baïse-Darré) et son affluent le Lizon, Baïse occidentale (Baïse-Devant), Grande Baïse, la Petite-Baïse .

 

Douze rigoles d’alimentation représentant un linéaire total de 92 km, permet de conduire l’eau vers des rivières  plus éloignées

Baïsole,  Boues, Louge, Gesse, Gimone, Solle, Cier, Galavette, Arrats, Nère, Noue, Lavet, Seygouade.

 

Deux canaux de crête

Canaux de l’Arné et du Monlaur eux-même dérivés du Canal de la Neste.

 

Les cours d’eau issus du plateau de Lannemezan qui présentent une bonne population piscicole sont intéressants, surtout dans leurs parties amont.

Peuplés de truites accompagnées de vairons et de goujons, elles offrent un profil différent des rivières de montagne de la vallée.
Parfois relativement encombrées, elles se prêtent très bien à la pêche au toc.

 

Gifs Animés Fleches (22)
Bassin versant des rivières du plateau de Lannemezan et des coteaux

UA-54374078-1